Newsletter     Videos     Downloads     News Archive     Links      

Répertoire Magazine
No 133, Mars 2000

Hopkinson Smith réinvente les Sonates et Partitas de Bach

by Philippe Ramin


Photo: Isabelle Levy
On attendait avec impatience cette intégrale des Sonates et Partitas par Hopkinson Smith. Transcription complète de l'œuvre pour violon seul, elle marque L'aboutissement d'une profonde familiarité avec l'oeuvre de Bach dont Hopkinson Smith gravait il y a vingt ans l'intégrale des pièces pour le luth. Elle marque aussi l'apogée d'un art sans équivalent.

Sans vouloir comparer des répertoires très différents, on mesure à l'aune de ce miracle le chemin parcouru dans les domaines aussi divers que le soutien de la ligne musicale, la beauté et la variété des couleurs, la poésie et l'intensité de l'inspiration. II s'agit là d'une transcription magistrale, dont l'évidence et l'immédiateté émotionnelle balaie d'emblée tous les doutes que cette technique peut parfois susciter. Ne nous fions pas a l'intimité supposée de l'instrument et a sa délicatesse du timbre: il y a la une puissance d'évocation et une maîtrise de la forme qui jamais ne font regretter L'instrument initialement prévu, notamment dans les mouvements lents (adagio de la Première Sonate, les sarabandes) dont l'enrichissement discret de l'harmonie colore à merveille la rhétorique expressive.

Hopkinson Smith renforce la direction harmonique en ajoutant parfois une ligne de basse (courante de la Première Partita, gigue de la Seconde) qui structure, caractérise et confère une assise appréciable au discours. L'entendue de la palette sonore et le timbre toujours somptueux donnent aux fugues une autorité lumineuse et une clarté rythmique idéales. La Sicilienne de la Première Sonate parait absolument suspendue, magique, confondante de beauté sonore et d'éloquence.

La qualité de l'inspiration dépasse manifestement la question de l'instrument : on est au-delà du luth, dans l'expression pure. Cœur du programme, la célèbre chaconne rassemble et concentre cette intelligence absolue du discours. La transition vers la section majeure, véritable arc-en-ciel d'espoir sous les doigts du luthiste, puis le relâchement progressif de la tension placent cette vision interprétative parmi les plus émouvantes, tous instruments confondus. L'humanité profonde qui s'en dégage touche à cette universalité que peu d'instrumentistes parviennent à communiquer.

Ce disque n'est pas un disque de luthiste pour les luthistes ; c'est un voyage véritablement visionnaire dans la pensée de Bach, si loin des modes et des tics de l'interprétation baroque. C'est aussi et surtout la confidence sereine et émue d'un artiste majeur de notre temps.

 

 

schedule
discography
reviews
biography
contact
home
Facebook
©2003-2017 Hopkinson Smith All Rights Reserved. Privacy Policy. Website by Analog Method.